Marché au cadran à St Christophe en Brionnais

La modernisation du marché aux bovins de Saint Christophe en Brionnais est conduite par la Communauté de Communes du canton de Semur en Brionnais, maître d’ouvrage du projet.
Ce projet a pour but de mettre à la disposition de la profession un outil moderne de commerce agricole. Il prévoit aussi des équipements dans le domaine du développement durable (récupération des eaux de pluie, installation en toiture de panneaux photovoltaïques sur une surface de près d’un hectare).


Le site de Saint Christophe est un site remarquable car il est le seul endroit en France à présenter simultanément sur un même site :
- un marché traditionnel, « de gré à gré », créé il y a plus de cinq cents ans, maintenu et modernisé.
- un marché au cadran ultramoderne (création 2009)
- une surface de panneaux photovoltaïques aussi importante.
Le marché traditionnel fait l’objet – depuis longtemps - de visites commentées par des guides.
Aux habitudes de tourisme « industriel » par la visite du marché, s’ajoute désormais un tourisme « énergies renouvelables » par la visite des installations photovoltaïques.



vendredi 12 février 2010

Entretien avec M. Jean-François PEGUET, Président de la SAEM Marché au cadran

Pourquoi avez-vous créé une SAEM (Société Anonyme d'Economie Mixte) pour gérer le Marché de Saint Christophe?
JFP: Une SAEM est le moyen le plus approprié pour gérer le marché. Elle nous permet de pouvoir payer les éleveurs à 48 heures, accepter que les acheteurs ne paient qu'à 14 jours mais avec une garantie de paiement. La Communauté de Communes qui a réalisé l'investissement espère réaliser un juste profit qui sera réinvesti sur le site. La SAEM permet à notre Communauté de Communes de rester majoritaire (84 % des parts). Les quatorze communes de la Communauté de Communes sont représentées dans la SAEM. La CCI et la Chambre d'Agriculture font partie des investisseurs privés, permettant de représenter le collège des commerçants en bestiaux et les agriculteurs.

Quels sont pour vous les principaux facteurs de succès du marché?
JFP: Il faut réussir à mettre des personnes clé aux postes clé et en particulier un directeur connaissant bien le milieu du négoce d'animaux, un chef des ventes, véritable animateur qui dynamise la vente, un comptable qui apporte son expérience et sa rigueur de gestion. Ces trois personnes ont la responsabilité de manager l'ensemble de l'équipe et de les entraîner vers la réussite, dans une bonne ambiance.

Quels sont les projets à court terme?
JFP: Nous envisageons la création d'une bouverie. C'est un parc d'attente à disposition des utilisateurs, soit avant soit après le marché. Ce parc doit pouvoir faciliter les conditions de travail des exportateurs. Il nous faut aussi réfléchir à améliorer et mettre en place certaines structures en faveur de l'accueil des visiteurs le mercredi mais aussi le reste de la semaine.

(Propos recueillis par Denis Richon)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire